Témoignage de Terry et Jan Rodemerk

Voir aussi : Copyright Notice From Laura and Ark

Note : (« Frank Scott » est un pseudonyme adopté sur requête de « Frank Scott ». Pour connaître les détails de la dynamique du premier Groupe cassiopéen, le lecteur peut lire l’article de Thomas French publié dans le St. Petersburg Times en février 2000.)

Témoignage de Terry et Jan Rodemerk

Ayant collaboré directement à l’Expérience cassiopéenne pendant plusieurs années avec Frank Scott et Laura, nous estimons pouvoir attester de ce qui suit en toute bonne foi :

1 – Frank Scott n’a aucun droit d’affirmer qu’il était le principal participant à l’expérience cassiopéenne. Il n’a aucun droit de donner à quiconque la permission d’utiliser ce matériel.

Frank Scott n’a pas participé à la retranscription des enregistrements, à l’organisation des informations sous forme lisible, aux recherches de fond sur les informations reçues ou au développement de questions pour les futures séances soit à partir de nouveaux sujets, soit à partir des informations reçues au cours de séances précédentes. Frank Scott posait rarement des questions ; il n’en a posé que très peu, à l’occasion.

3 – Frank Scott venait aux séances quand il en avait envie. Généralement après 22h30, quelle que soit la séance. Parfois, il ne venait pas du tout. Ses retards et ses absences reflétaient son impression d’être l’unique channel et que rien ne pouvait se faire sans lui. Nous l’attendions, non parce que nous avions besoin de lui, mais parce que nous le considérions comme un ami et un membre du groupe. Du fait de ses retards, les séances se prolongeaient jusque tard dans la nuit, parfois jusqu’à 4h du matin.

4 – Frank Scott n’est pas le channel des C’s. Ce n’est pas parce qu’il le pense que c’est vrai. De nombreux tests ont été effectués qui confirment ce fait.

5 – Frank Scott et Laura n’ont pas initié le contact avec les C’s ; ce sont les C’s qui ont initié le contact, à cause de la quête de Laura ; une quête de toute une vie concernant la vérité sur la condition humaine. Les questions auxquelles ont répondu les C’s venaient de Laura.

6 – Les C’s ont initié le contact. Ils sont l’émetteur. À chaque séance, le groupe est le récepteur. Le véritable channel, c’est la connaissance transmise de la 6e à la 3e densité. L’allégation de Frank Scott selon laquelle il serait le channel est comparable au fait de prétendre être l’auteur de tous les programmes radio et télé en vertu du fait que Frank Scott possède une radio et une télé pour recevoir ces programmes.

7 – Les C’s ont déclaré transmettre via les signaux RF de la supernova Cass « A » qui émettent à travers l’espace en direction de la Terre. Frank Scott possède-t-il cette capacité de transmission ?

8 – Depuis le premier contact avec les C’s, Laura a travaillé très dur sur le matériel. Laura a organisé et s’est chargé de l’enregistrement du matériel. Elle possède les cassettes. C’est elle qui appuyait sur les boutons « stop » et « enregistrer ». C’est elle qui posait la plupart des questions. Je (Terry) posais beaucoup de questions. Toutes les réponses sont enregistrées avec la voix de Laura. Frank Scott ne faisait rien. Il montrait très peu d’intérêt pour toute cette partie du travail. Son seul intérêt était de manipuler le groupe de diverses façons.

9 – Frank Scott accuse Laura de tenter de se faire de l’argent sur le matériel cass. Nous sommes témoins du fait que Laura a de nombreuses fois demandé à Frank Scott s’il avait des idées sur les moyens de rendre le matériel disponible au public.

10 – Frank Scott n’a montré de l’intérêt pour le matériel que s’il y avait moyen de se faire de l’argent avec. Nous sommes témoins du fait que Frank Scott, à de nombreuses occasions, a indiqué que son seul intérêt pour le matériel était financier : il a dit que Laura devrait faire payer de fortes sommes d’argent aux gens pour qu’ils puissent lire le matériel, et qu’ainsi elle pourrait alors le rémunérer pour qu’il vienne « channeliser ».

11 – Frank Scott prétend que Laura construit une secte autour du matériel. C’est une affirmation très grave. Peut-il l’étayer ? Nous répondons par la négative. Cette affirmation est calomniatrice et diffamatoire.

12 – Lorsque Ark est arrivé, Frank Scott est devenu plus versatile et morose. Frank Scott s’est efforcé d’empêcher Laura de collaborer avec Ark. Après l’arrivée de Ark aux États-Unis, Frank Scott a tout bonnement disparu de la scène. Il se montrait de moins en moins souvent, et restait beaucoup moins longtemps aux séances qu’avant l’arrivée de Ark.

13 – De notre point de vue, le problème de Frank Scott concernant Laura n’a rien à voir avec le matériel. Son problème, c’est de faire payer cher à Laura le fait d’avoir rencontré Ark.

14 – Jan et Terry Rodemerk sont du côté de Laura et Ark. Laura et Ark sont des gens très bien qui font tout pour faire connaître le matériel C’s au public. Le matériel a été transmis par les C’s à Laura. Puisque ce sont les C’s qui ont créé le matériel, c’est eux qui devraient avoir les droits d’auteur. Mais comme cela n’est pas très pratique et que les C’s sont moyennement intéressés par les problèmes légaux de 3e densité, nous affirmons que Laura est l’unique propriétaire des droits d’auteur de ces informations, étant donné que c’est elle qui a fait tout le travail sur ce projet. La seule contribution de Frank Scott s’est résumé à s’asseoir à table, comme tous les autres, pour les séances. En-dehors de cela, sa contribution est nulle.

15 – Nous sommes heureux de déclarer que Laura et Ark sont des amis, et d’avoir participé avec eux à quelque chose d’unique. Avant toute cette histoire, nous considérions également Frank Scott comme notre ami. Aujourd’hui, tout ce que nous pouvons dire, c’est que Frank Scott nous a cruellement déçus.

Terry et Jan Rodemerk

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *