Tag Archives: jay weidner

Μαρτυρία της Betsy

Το όνομα μου είναι Betsy Ashby και είμαι Φύλακας της Παγανιστικής Κοινότητας για περισσότερα από 30 χρόνια τώρα. Είμαι η συντονίστρια του Out of the Dark και έχουμε δουλέψει σε πάνω από 100 διαφορετικές πορείες, εκδηλώσεις και συγκεντρώσεις… τόσες πολλές που έχασα το μέτρημα. Διατηρούμε μια λίστα αρπακτικών, ψυχοπαθών και ποικιλία προβληματικών Παγανών από τα μέσα της δεκαετίας του 80, όταν μια από τις Διδασκάλους μου με εμπιστεύτηκε με ένα αντίγραφο της λίστα της με τα «επικίνδυνα άτομα» στην Παγανιστική Κοινότητα που χρονολογείται από τη δεκαετία του 50. Φυσικά οι περισσότεροι δεν είναι πια στη λίστα γιατί έχουν πεθάνει, και δεν υπάρχει λόγος να παρακολουθούμε αυτούς που είναι ήδη τροφή για τα σκουλήκια… έχω όμως ακόμα το μικρό κουτί γεμάτο φακέλους ευρετηρίου που χρησιμοποιούσαμε πολύ πριν γίνουν διαθέσιμοι οι ηλεκτρονικοί υπολογιστές.

Πριν από ένα χρόνο περίπου, ανακάλυψα το φόρουμ Κασσιόπεια [Cassiopaea] καθώς έψαχνα για πληροφορίες για ένα αρπακτικό που εκμεταλλεύεται σεξουαλικά νεαρούς, με το όνομα Eric Pepin. Το Google μου φανέρωσε μια δίκη όπου ο Pepin έκανε μήνυση εναντίον της Laura Knight-Jadczyk, του SOTT.net, και της ομάδας τους για δυσφήμιση, και ΕΧΑΣΕ, γεγονός που μου προκάλεσε γέλια… έτσι συνέχισα να σκάβω. Δεν είχα ακούσει ποτέ προηγουμένως για τη Laura Knight-Jadczyk, τον Arkadiusz Jadczyk , ή τους Κασσιόπειους, αλλά το γεγονός πως αντιμετώπισαν τον Pepin και μερικά άλλα αρπακτικά τους οποίους ήδη γνώριζα, τράβηξε την προσοχή μου. Έτσι έγινα μέλος στο φόρουμ τους και συστήθηκα.

Βασικά είπα, «Γεια, το όνομα μου είναι Betsy Ashby και βλέπω πως συγκεντρώσατε μια φοβερή λίστα αρπακτικών κοπρόσκυλων. Είμαι η ίδια φανατική συλλέκτρια λιστών με αρπακτικά κοπρόσκυλα… θα σας πείραζε αν έψαχνα για κομμάτια πληροφοριών στις ιστοσελίδες σας και δανειζόμουν μερικές από αυτές τις πληροφορίες;» Μου απάντησαν, «Φυσικά, ψάξε ελεύθερα», κι αυτό έκανα. Continue reading

Share

Témoignage de Betsy

Je m’appelle Betsy Ashby, et je suis une Gardienne officiant dans la Communauté païenne depuis + de 30 ans. Je gère la société Out of the Dark, qui a organisé plus d’une centaine d’événements, manifestations et rassemblements divers… tellement d’ailleurs que je n’arrive plus à les compter. Nous maintenons une liste de prédateurs, psychopathes et autres Païens problématiques divers depuis les années 80, année où mes Enseignantes m’ont confié un exemplaire de leur liste d’ « individus dangereux » dans la communauté païenne, liste remontant aux années 50. Bien sûr, la plupart de ces individus ne sont plus sur la liste aujourd’hui car ils sont morts, et ça ne sert à rien de garder un oeil sur ceux qui servent déjà de déjeuner aux asticots… mais j’ai conservé cette première petite boîte remplie de fiches que nous utilisions bien avant que les ordinateurs ne soient disponibles au public.

Il y a un peu plus d’un an, j’ai découvert le forum Cassiopaea alors que je cherchais des infos sur un vieux pervers amateur de jeunes garçons du nom d’Eric Pepin. Google a sorti une histoire de procès en diffamation lancé par Pepin à l’encontre de Laura Knight-Jadczyk, de SOTT.net et du groupe Cass. – procès qu’il avait PERDU, ce qui m’a bien fait rire… alors j’ai continué à creuser. Je n’avais jamais entendu parler de Laura Knight-Jadczyk, d’Arkadiusz Jadczyk ou des Cassiopéens auparavant, mais le fait qu’ils tiennent tête à Pepin et à plusieurs autres prédateurs qui m’étaient déjà familiers a attiré mon attention. Donc j’ai rejoint leur forum et me suis présentée.

En deux mots, j’ai dit : « Salut, je m’appelle Betsy Ahsby et je vois que vous avez compilé une sacrée liste de trouduc’ prédateurs. Je suis une fervente collectionneuse de listes de trouduc’ prédateurs… Ça ne vous dérange pas si je passe votre site au crible et en explore les milliers de pages, histoire de trouver quelques pépites ? » Ils ont répondu : « Bien sûr que non, vas-y, sers-toi », ce que j’ai fait. Continue reading

Share

Témoignage de Harrison Koehli

J’ai eu l’opportunité de rencontrer Laura et sa famille pour la première fois fin 2006. Je suivais son travail depuis environ 3 ans, lisant son site Web et ses ouvrages pendant des heures.

Jusque-là, je n’avais jamais été satisfait des réponses apportées par les leaders religieux, les enseignants et autres prétendues autorités dans ma vie aux « grandes questions ». Ce que je voyais autour de moi ne me plaisait pas : vile cruauté, violence gratuite, bigoterie rigide, et la souffrance qui résulte de l’ignorance. Mais en même temps, je sentais que la vie, c’était plus que cela – une impression de mystère qui n’étais jamais évoquée ni expliquée de façon satisfaisante. Cette impression pouvait être suscitée par un geste attentionné et sincère, ou par un mystère provoquant l’émerveillement et un respect mêlé de crainte ; des anomalies venant perturber la « norme statistique » des événements de la vie de tous les jours.

En grandissant, j’ai commencé à poser encore plus de questions : pourquoi ce mal et cette souffrance dans le monde ? Savons-nous vraiment tout ce qu’il y a à savoir sur la nature de la réalité ? Qu’est-ce qui se cache sous la surface ? Tout débuta vraiment pour moi par un cours de philosophie au lycée, et au bout de quelques années passées à suivre les pistes et à relier les points, j’ai trouvé les travaux de Laura. Continue reading

Share

Témoignage de Nicklebleu, Docteur en médecine, membre du forum Cassiopaea

Laura Knight-Jadczyk, son mari Arkadiusz et l’équipe réunie autour de l’expérience cassiopéenne ont récemment été critiqués sur Internet et qualifiés de « secte ».

Pour commencer, c’est une vieille méthode, utilisée (pour ce que j’en sais) pour la première fois par Karl Marx pour discréditer ses adversaires politiques : « Sektierer » (qu’on peut traduire par « membre d’une secte » mais avec une connotation très négative). Il cataloguait ainsi tous ceux qui critiquaient ses théories et ses divagations psychopathiques.

Dans les années 80, cette méthode fut utilisée principalement par les cercles gauchistes pour discréditer les individus et groupes conservateurs – j’ai une expérience directe de cela, je la décrirai en détail plus bas.

Je suis né en 1961 dans une famille suisse très conservatrice, où le père était la figure dominante. Mon père était politiquement actif dans la communauté et très dévoué à son travail, alors je ne le voyais beaucoup vu lorsque j’étais petit. Il est mort lors d’une excursion en montagne quand j’avais seize ans. Continue reading

Share

Témoignage de Carolyn MacCallum

Je suis membre du groupe de discussion QFS/Cassiopaea depuis dix ans, et j’ai rencontré Laura, Ark et leur famille à sept occasions, lors de visites d’une semaine ou plus. Ce sont les personnes les plus aimables, travailleuses et généreuses qui soient, elles se consacrent totalement à leur travail. Elles n’ont jamais accepté aucune aide – sous quelque forme que ce soit (particulièrement financière) – qui les aurait obligés à compromettre leur intégrité ou leur but, qui est de diffuser la Vérité.

L’un des remarquables accomplissements de QFS a été l’aide matérielle apportée à ses membres sous la forme de bourses d’études, et les opportunités de collaboration offerts à ceux qui souhaitent former des partenariats professionnels. Cela a permis à des membres de pratiquer un métier qu’ils aiment au lieu de se contenter de ce que leur offre un marché de l’emploi en déliquescence. J’ai personnellement bénéficié de ce type d’aide. J’ai été mise en contact avec des membres dans ma région qui cherchaient à investir dans un projet prometteur. Ils avaient besoin de gens qui pouvaient donner du temps, de l’argent ou les deux. Ensemble, avec l’aide du réseau, nous avons mis sur pied une société florissante, qui non seulement subvient à nos besoins, mais qui est également devenu un acteur important de la communauté locale. Rien de tout cela n’aurait été possible sans QFS.

Les membres de QFS sont des penseurs intelligents et indépendants qui abhorrent l’idée de « pensée de groupe ». QFS est tout sauf une « secte ».

Share

Témoignage de Terry et Jan Rodemerk

Voir aussi : Copyright Notice From Laura and Ark

Note : (« Frank Scott » est un pseudonyme adopté sur requête de « Frank Scott ». Pour connaître les détails de la dynamique du premier Groupe cassiopéen, le lecteur peut lire l’article de Thomas French publié dans le St. Petersburg Times en février 2000.)

Témoignage de Terry et Jan Rodemerk

Ayant collaboré directement à l’Expérience cassiopéenne pendant plusieurs années avec Frank Scott et Laura, nous estimons pouvoir attester de ce qui suit en toute bonne foi :

1 – Frank Scott n’a aucun droit d’affirmer qu’il était le principal participant à l’expérience cassiopéenne. Il n’a aucun droit de donner à quiconque la permission d’utiliser ce matériel.

Frank Scott n’a pas participé à la retranscription des enregistrements, à l’organisation des informations sous forme lisible, aux recherches de fond sur les informations reçues ou au développement de questions pour les futures séances soit à partir de nouveaux sujets, soit à partir des informations reçues au cours de séances précédentes. Frank Scott posait rarement des questions ; il n’en a posé que très peu, à l’occasion. Continue reading

Share

Témoignage d’Incognito, membre du forum Cassiopaea

En 2002, en cliquant sur un lien dans un email, j’ai découvert un monde fascinant dont j’ignorais l’existence. J’ai lu Amazing Grace, L’Onde et Adventures, et des centaines d’articles. J’ai lu pendant des heures chaque jour, pendant plusieurs mois. Je suivais des liens, avais constamment le nez dans le dictionnaire, lisais tel paragraphe ou telle phrase qui me faisaient méditer pendant des heures, jusqu’à un déclic soudain. Pendant des mois, je n’ai même pas réalisé qu’il y avait un forum, parce que le site regorgeait de tant d’informations où focaliser son attention.

J’avais passé tellement de temps à tenter de comprendre la cruauté humaine et étais si profondément attristée par l’état du monde que trouver ce site fut vraiment salutaire pour moi. Les connaissances et la compréhension acquises m’ont aidée à trouver une paix intérieure que je n’avais jamais connue avant, et cela ne serait jamais arrivé sans Laura/Cassiopaea. Merci de tout cœur pour cela.

À l’époque, la partie channeling était secondaire pour moi ; j’étais plus intéressée par les recherches et les enseignements ; j’avais passé les deux dernières années à lire des tonnes d’information channelisées et avais cessé d’y prêter attention, mais avais tout de même remarqué que les Cassiopéens se distinguaient nettement des autres sources channelisées. Continue reading

Share

Témoignage de Daniel S. – BA, Marketing Administration

J’ai découvert les travaux de Laura Knight-Jadczyk en 2008, lorsqu’un ami m’a mentionné, en passant, la série L’Onde. Je m’intéressais au paranormal et au phénomène OVNI depuis longtemps, alors lorsque cet ami a évoqué cette série, cela a piqué ma curiosité. Au fond de moi, je voulais vraiment savoir ce qui se passait en coulisse sur la planète Terre.

Lorsque j’ai commencé à lire L’Onde, j’ai réalisé que j’avais affaire à un auteur qui présentait son travail d’une façon très différente de la plupart des autres auteurs. En lisant, j’avais la nette impression que Laura examinait ces phénomènes selon une perspective très ouverte mais néanmoins scientifique. Son style me donnait l’impression qu’elle apprenait, cheminait en même temps que le lecteur. La série évoluait à mesure qu’elle s’écrivait, chose que je n’avais encore jamais vu auparavant. C’était comme participer à une fascinante séance de brainstorming d’où émergeaient toutes sortes de concepts.

J’avais commencé à lire cette série en raison de mon intérêt pour le paranormal, mais en chemin, j’ai découvert qu’elle explorait beaucoup d’autres sujets. Elle fouillait dans l’Histoire, la spiritualité, la psychologie et la science. Elle explorait tout un tas de théories du « complot », discernant les canulars de ce qui semblait fondé sur la vérité, assemblant le tout de façon claire et compréhensible. En plongeant en profondeur dans les sujets liés à la spiritualité, Laura ravivait ma soif de compréhension et de satisfaction spirituelle, à une période de ma vie où j’envisageais de fermer à nouveau les yeux sur la réalité. C’était incroyable de voir toutes ces pièces d’un puzzle dont j’ignorais jusque-là l’existence assemblées là sous mes yeux ! Dès lors, la question pour moi n’était plus d’essayer de croire ou non à ce que je lisais, mais plutôt de savoir quoi faire de ces informations et comment les intégrer à ma vie. Continue reading

Share

Témoignage de Sasa Micanovic, physicien et membre du forum Cassiopaea Forum

Je suis membre du forum Cassiopaea de Laura Knight-Jadczyk depuis l’été 2009.

Ma quête de connaissance et de sens, particulièrement en ce qui concerne le but de l’existence humaine, a débuté il y a déjà plusieurs années, et durant cette période, j’ai écumé tout l’Internet à la recherche d’informations qui auraient un sens pour moi. Comme vous pouvez l’imaginer, je suis tombé sur par mal de choses, la plupart du temps de la camelote, mais parfois, je décelais une perle d’une valeur particulière, et la plupart de ces perles pointaient en direction de la communauté Cassiopaea. Alors, petit à petit, j’ai commencé à visiter réfulièrement le forum, sans m’enregistrer – je lorgnais simplement. Sans Éiriú Eolas, je serais peut-être encore à lorgner. D’une certaine façon, je me considère encore comme un newbie au sein de cette communauté.

En réfléchissant à ce que je pourrais écrire dans ce témoignage, une citation m’est venue à l’esprit : « On reconnaît un arbre à ses fruits ».

Alors, quels sont les « fruits » de mes échanges avec le réseau Cassiopaea dans ma vie ?

Eh bien, les deux meilleures choses qui me soient arrivées dans la vie suite à ma participation à ce réseau sont Éiriú Eolas, déjà mentionné, et mon divorce. Oui, vous avez bien lu, mon divorce. Je suppose que nombre d’entre vous doivent se demander en quoi un divorce peut-être l’une des meilleures choses qui peuvent vous arriver dans la vie. Un peu de patience, et vous allez voir ce que j’entends par là. Continue reading

Share

Témoignage de John Raposo, AIA

Bonjour,

Je m’appelle John Raposo, et je connais Laura, Ark et leur famille depuis maintenant dix ans.

J’ai encore du mal à comprendre qu’après tout ce temps, les mêmes individus – dont la majorité sont des anciens membres à qui l’on a demandé de partir – continuent à diffamer Laura, Ark et leur travail. Cela en dépit des réponses minutieuses apportées par Laura à ces « affirmations » et accusations ridicules, qui ne sont rien de plus que des mensonges. Continue reading

Share