Author Archives: River

Alex Berta of the Jedburgh Corp. already outed last July

Apparently, I’ve not been the only one to find out about Alex Berta’s dubious connexions. Somebody raised the issue last month on Pastebin. Interesting how his concerns and the data he pointed out to were dismissed and ridiculed, and he labeled as crazy – classic Cointelpro tactic.

8:25 heyguise i just wanna
8:26 heyguise let you know
8:26 heyguise some one is back
8:28 ** mun5 joined #projectpm. **
8:40 f who
8:41 heyguise fused
8:41 heyguise watch out for him
8:41 f why
8:42 heyguise can i pm?
8:42 f i won’t cry rape if you do, honey.
8:45 f you really need to take your meds, man.
8:46 f in fact, if i didn’t know better, i’d say that YOU were a paid US government troll
8:46 f (hueheuhuehueheuh)
8:47 f good yarn, though
8:47 heyguise heyman
8:47 f basically what heyguise is saying is that he *miraculously,* *stupendously,* with the power of his supreme internet detective skills,
8:47 heyguise its what ya got
8:47 heyguise the infos there
8:48 heyguise no
8:48 f  uncovered the identity of a homeland security agent
8:48 heyguise with alot of work
8:48 f  trying to infiltrate anonops
8:48 heyguise look at the info
8:48 f boring
8:48 heyguise and tell me im full of -shite-
8:48 f you are wrong
8:49 heyguise in what way?
8:49 — f farts —
8:49 heyguise the massive dox i gathered?
8:49 f in fact, the answer is much simpler than that
8:49 heyguise and it is?
8:49 f you are just another one of these kids who really needs to take his meds and listen to his shrink
8:50 f and you’re attracted to anonops because of some insane delusions you have
8:50 heyguise your a massive ass
8:50 f because you’re completely incapable of grasping erm
8:50 f basically how the world works
8:50 f hueheuheuh
8:50 heyguise explain to me this then
8:50 heyguise  user shows up in #optennessee uner the nick criticalmass
8:51 heyguise tells my cohort his name
8:51 heyguise shows website
8:51 heyguise we get last name
8:51 heyguise from whois of site
8:51 heyguise look up name
8:51 f hm, that is a subtlety i might have overlooked at first
8:51 heyguise is seen with gov’t conractor, linkedin group homeland sec
8:51 heyguise thats at least very susicous
8:52 heyguise then
8:52 heyguise i out him
8:52 heyguise pubicly
8:52 heyguise on twitter
8:52 f in fact, i think this can be explained by heyguise needing to take his antipsychotics
8:52 heyguise and on anonops
8:52 heyguise he changes his nick
8:52 ** ChanBot kicked heyguise from #projectpm (Stop flooding!) **
8:52 f lol
8:52 ** heyguise joined #projectpm. **
8:52 heyguise he changes his nick to fused. Messages me i check the whois as i do for any one who doesnt message me
8:52 heyguise criticlmass@yattayattayatta
8:52 heyguise check his linkedin
8:52 heyguise the profile has been deleted
8:53 heyguise how is that not at least supicious
8:53 f heh
8:53 heyguise [http://jedburgh-usa.com/cyber-attacks …] 8:53 f so, two explanations present themselves under the principle of parsimony
8:53 f 1. heyguise needs to up his dosage of antipsychotics
8:53 f 2. heyguise got epically trolled
8:53 f oh, and 3. both
8:54 heyguise  [http://forums.whyweprotest.net/thread …] 8:54 heyguise i am not the only one supicious about this
8:55 heyguise Article submitted by Alex Berta, Jedburgh Information Warfare Director.
8:56 heyguise you sir are not paranoid enough
8:56 f sometimes i think that maybe anonops will mature into a real revolutionary movement given its unique ability to attract complete maniacs
8:56 heyguise if that doesnt set off an alarm some where
8:56 — f farts —
8:56 heyguise dude why do you completely shoot this off as bullshit
8:56 heyguise there is hard information
8:56 heyguise right there
8:56 heyguise that links this very dude
8:57 heyguise with not-so-nice organizations
8:57 f have you ever noticed
8:57 heyguise if thats not at least supicious you are crazy
8:57 f that if you try really hard
8:57 f you can kind of make your arms look like this: /\/\/\/\/\
8:58 heyguise look
8:58 heyguise dude
8:58 heyguise the linked in is deleted
8:58 heyguise after i outted him
8:58 heyguise he deleted
8:58 heyguise but still in google is this
8:58 heyguise View Alex Berta’s professional profile on LinkedIn. … Alex Berta. Threat Analyst/Security Professional … Homeland Security logo · Homeland Security …
8:58 heyguise hmmm?
8:58 ** Moody QUIT (Connection closed) **
8:58 f explanation number 4: heyguise is trying irrationally hard to convince me of this completely implausible point
8:59 f i.e. heyguise is trolling
8:59 f heyguise, pretend that you have a dozen other windows open in which you’re trumpeting this stuff to the world
8:59 heyguise you’ve given me no reason to doubt this point
9:00 f if you don’t, you’re trolling
9:00 heyguise expect for random bullshit and insults
9:00 f if you do, you’re completely insane
9:00 f thus, you are either trolling or insane
9:00 f QED
9:00 heyguise ^
9:00 heyguise but thats beside the point
9:00 ** Moody joined #projectpm. **
9:00 heyguise lets ask this dude for his opinion shall we?
9:00 f lol
9:00 f to each his own
9:01 f i’ve heard that people can live very productive lives on antipsychotics
9:01 heyguise Moody if some dude was asking you to meet up with him for drinks, from anonops. Then you look into his background and he has links to gov’t contracting companies, writes articles about cyber-crime, belongs to linked in homeland sec groups. Would you be some what suspicious?
9:01 f what if you were actually enjoying social pleasures right now
9:02 heyguise what?
9:02 f instead of trying to convince people of bullshit you’ve confabulated because you didn’t listen to your doctor’s instructions

 

Last June, the same “heyguise” posted this on Twitter about Alex/”criticalmass”:


Not a fed but “only” working for a contractor like Blackwater? Oh well, I suppose that’s alrighty then!

Share

Nouveaux délires pathologiques de « Jean »

Après avoir publié la confession de Jean (qui montre de façon « pour le moins » crue son paysage intérieur aberrant), je suis encore à ce jour confrontée à ses tentatives d’intimidation – qui me visent personnellement ainsi que mes amis (Laura, sa famille). Le but étant de miner ma confiance en moi et ma liberté de choix – un de ces choix étant de démarrer une nouvelle vie sans lui. C’est une sacrée leçon de vie, une leçon qui j’espère aidera les lecteurs à approfondir leurs connaissances concernant la nature intrinsèquement pathologique de certaines personnes, et la façon dont leurs agissements peuvent affecter chacun d’entre nous.

J’ai reproduit ci-dessous son dernier email, auquel je vais répondre point par point. Comme d’habitude, je partage ces données de façon anonyme, en supprimant toute référence personnelle, etc., car mon but n’est pas de lui rendre la vie plus difficile, mais de donner aux lecteurs l’opportunité de déchiffrer le langage et le fonctionnement pathologiques. Ces données, prises dans la vie réelle, offrent une véritable occasion d’apprentissage. C’est aussi un bon exercice pour moi, car devoir examiner ses délires avec la distance critique nécessaire à l’analyse objective – les examiner de façon « clinique » et ensuite partager mes commentaires – soulage quelque peu l’angoisse et l’appréhension d’avoir à supporter ses menaces et tentatives d’intimidation sans personne d’autre pour témoigner de sa logique tordue.

Maintenant, si c’est à moi de réfléchir comment m’y prendre.
Il y a ici de quoi alimenter plusieurs chefs d’accusation : [contre LKJ et sa famille]
– diffamation publique [en référence à la publication de mon témoignage et de sa confession]

Il ne s’agit pas de diffamation publique, puisque des pseudonymes ont été utilisés – en dépit du fait que plus d’une personne dans l’entourage de Jean gagnerait à être informé de son comportement indécent, prédateur et déshumanisé. Le texte est authentique, ce sont ses propres mots – ce qu’il ne nie pas. Comme il  m’avait écrit lui-même à l’époque :

Au fait, tant que j’y pense, lors du formatage de ma machine j’ai oublié de sauvegarder le vomitif en 20 feuillets que je t’ai fait parvenir. Continue reading

Share

More pathological rants from “Jean”

After my publication of Jean’s confession (which quite graphically shows his appalling inner landscape), I still have to face his desperate attempts to intimidate me and my friends (Laura, her family) and to destroy my confidence and freedom of choice, choice which was to start a new life away from him. It is indeed an intense learning experience, one which I hope will help readers to deepen their knowledge about the inherently pathological nature of some people, and how it can affect each and every one of us.

I’ve copied below his last email, which I’ll be addressing step by step. As usual, I’m sharing this data anonymously, removing any personal reference, etc., because my point is not to make his life more difficult, but to give readers an opportunity to decipher ‘psychopathological’ language and mode of functioning. These data, taken from real life, offer a great learning opportunity. It’s also a good exercise for me, as having to look at his sick rants with the critical distance needed for objective assessment – to look at it clinically and publish my comments for others to read – somewhat relieves the anxiousness and apprehension of having to read his threats and attempts at intimidation on my own, without anyone to bear witness to his twisted thinking. Continue reading

Share

Les liaisons dangereuses, ou quand un ex-conjoint abusif crie à la secte

En dépit du fait que les psychopathes dévastent tout et tout le monde sur leur passage, y compris les femmes et les enfants qui les aiment, pourquoi les cliniciens n’ont-ils pas jugé bon d’étudier et de parler, dans leurs écrits, de la source la plus évidente de compréhension de ce problème : les personnes ayant survécu à des relations intimes avec des psychopathes ? L’étude de toute maladie implique la collecte et l’analyse minutieuse de ses symptômes, et la psychopathie est assurément une maladie sociétale. Même notre système judiciaire rassemble des informations sur les criminels en recueillant sur place des récits de témoins directs. Alors, à nouveau : pourquoi n’existe t-il pas d’informations cliniques sur – et encore moins d’intérêt pour – les compagnes des psychopathes ?

Je pense qu’une des réponses est : les thérapeutes ne les reconnaissent pas comme victimes de la psychopathie car, en général, ils ne reconnaissent pas leurs compagnons comme psychopathes ! Les rares fois où des victimes de psychopathes sont identifiées, elle sont mises dans le même sac que les survivantes de violences domestiques plus typiques ; ou bien étiquetées « co-dépendantes », accro aux relations/sexe ; et/ou encore étiquetées comme souffrant du Trouble de la personnalité dépendante. Ces explications données aux relations amoureuses pathologiques, explications inexactes et souvent fondées sur des préjugés, n’aident pas les victimes à trouver un traitement spécifique à leur dynamique relationnelle atypique et aux symptômes qui en résultent, pas plus qu’elles ne contribuent (comme elles le pourraient) à nos connaissances en matière de psychopathie elle-même. Il est grotesque que, dans le milieu médical, les victimes ne soient pas plus plus facilement identifiées ou mieux comprises, et que cette source abondante d’informations vitales ne soit pas exploitée. Continue reading

Share

Dangerous Liaisons: French Woman’s Abusive Ex-Partner Screams “Cult!”

Despite the fact that psychopaths devastate everyone in their path including the women and children who love them, why have clinicians not seen fit to study and write about the single most obvious source of insight into this issue: the survivors of intimate relationships with psychopaths? The study of any disease involves carefully collecting and examining its symptoms, and psychopathy is definitely a societal disease. Even our legal system gathers information about criminals by taking testimony from on-site, first hand witnesses. So again, I ask: why is there no clinical material about – much less interest in – the psychopath’s partner?

I think that one answer is: therapists don’t recognize her as a victim of psychopathy because they usually don’t recognize him as a psychopath! On the rare occasion when a psychopath’s victim is identified, she is lumped together with more typical domestic violence survivors; or labeled as codependent, a relationship/sex addict, and/or assumed to be suffering dependent personality-disorder. These inaccurate and often biased explanations of pathological love relationships have neither helped victims find specific treatment for their unique relationship dynamics and aftermath symptoms, nor have they contributed (as they could) to our knowledge of psychopathy itself. It’s a travesty within the clinical profession that the victims are not more readily identified or better understood and that this rich source of vital information has not been mined. Continue reading

Share

Témoignage d’Aragorn, MA, membre du forum Cassiopaea

Ayant été profondément impressionné par le livre 11 septembre, l’ultime véeité, de Laura Knifght-Jadczyk, j’ai décidé de m’inscrire sur le forum Cassiopaea en 2008. J’ignorais à l’époque que celau aurait un impact aussi énorme et positif sur ma vie. Les bénéfices se sont avérés nombreux :

Having been thoroughly impressed with the book “911-The Ultimate Truth” by Laura Knight-Jadczyk I decided to join the Cassiopaea forum in 2008. Little did I know at the time, that this would  have such a huge and positive impact on my life. The benefits have been many:

Ayant été profondément impressionné par le livre 11 septembre, l’ultime vérité de Laura Knight-Jadczyk, j’ai décidé de rejoindre le forum Cassiopaea

Psychological wellness

Bien-être psychologique
Reading the recommended books and forum threads on psychology, especially narcissism, made me for the first time take a real look at myself and my behavior, and this was quite a shock. It became clear that I had accumulated many faulty functions and attitudes (e.g. so called narcissistic woundings) during my upbringing, and that this was one of the reasons why I was feeling miserable and “unwhole”, and why I had problems communicating with friends and loved ones. Fixing this seemed like a huge and almost impossible task. But with the support and help by Laura and other forum members I finally gathered the courage and will to start dealing with my past. In fact, the forum seems to be full of sensible and emphathetic forum members that provide helpful advice and answers to ones problems at any time – not once have my calls for advice remained unanswered! Continue reading

Share

Témoignage du Révérend Grant Sutherland

J’écris ce témoignage sous un pseudonyme ; j’ai aussi changé le nom de certains lieux pour protéger mon identité. Il y a plusieurs raisons à cela. D’abord, je ne gagnerais rien à révéler mon vrai nom, quand il y a tant de diffamateurs prompts à harceler tout personnage public prêt à prendre position pour Laura Knight-Jadczyk et son travail. Si cela est nécessaire, je peux toujours témoigner sous mon vrai nom dans un document préparé et enregistré par les autorités légales compétentes. Mais pour le moment, je veux préserver un certain niveau d’anonymat. Cela n’enlève toutefois rien à ce que j’ai à dire. Je prends simplement mes responsabilités, en reconnaissant la nature du monde dans lequel nous vivons.

Je suis prêtre au sein de l’Église anglicane. En tant que religieux, mon travail, ma responsabilité est d’enquêter sur les questions spirituelles, dans l’intérêt de la société en général. Pour nombre de gens au sein de notre société sécularisée, cette vocation peut sembler étrange – mais elle est estimée dans de nombreux milieux, et fait partie d’une tradition de longue date. Une croyance commune veut que la prêtrise soit intrinsèquement conservatrice, et cela est vrai à bien des égards – bien qu’il y ait deux voies à considérer. Une voie pourrait être appelée la « voie du littéraliste » : il s’agit du prêtre qui cherche simplement à perpétuer la tradition qu’il ou elle a reçue. L’autre voie pourrait être appelée la « voie du chercheur ». Là, le prêtre, tout en perpétuant la tradition, explore néanmoins ses implications plus profondes. Continue reading

Share

Témoignage de Betsy

Je m’appelle Betsy Ashby, et je suis une Gardienne officiant dans la Communauté païenne depuis + de 30 ans. Je gère la société Out of the Dark, qui a organisé plus d’une centaine d’événements, manifestations et rassemblements divers… tellement d’ailleurs que je n’arrive plus à les compter. Nous maintenons une liste de prédateurs, psychopathes et autres Païens problématiques divers depuis les années 80, année où mes Enseignantes m’ont confié un exemplaire de leur liste d’ « individus dangereux » dans la communauté païenne, liste remontant aux années 50. Bien sûr, la plupart de ces individus ne sont plus sur la liste aujourd’hui car ils sont morts, et ça ne sert à rien de garder un oeil sur ceux qui servent déjà de déjeuner aux asticots… mais j’ai conservé cette première petite boîte remplie de fiches que nous utilisions bien avant que les ordinateurs ne soient disponibles au public.

Il y a un peu plus d’un an, j’ai découvert le forum Cassiopaea alors que je cherchais des infos sur un vieux pervers amateur de jeunes garçons du nom d’Eric Pepin. Google a sorti une histoire de procès en diffamation lancé par Pepin à l’encontre de Laura Knight-Jadczyk, de SOTT.net et du groupe Cass. – procès qu’il avait PERDU, ce qui m’a bien fait rire… alors j’ai continué à creuser. Je n’avais jamais entendu parler de Laura Knight-Jadczyk, d’Arkadiusz Jadczyk ou des Cassiopéens auparavant, mais le fait qu’ils tiennent tête à Pepin et à plusieurs autres prédateurs qui m’étaient déjà familiers a attiré mon attention. Donc j’ai rejoint leur forum et me suis présentée.

En deux mots, j’ai dit : « Salut, je m’appelle Betsy Ahsby et je vois que vous avez compilé une sacrée liste de trouduc’ prédateurs. Je suis une fervente collectionneuse de listes de trouduc’ prédateurs… Ça ne vous dérange pas si je passe votre site au crible et en explore les milliers de pages, histoire de trouver quelques pépites ? » Ils ont répondu : « Bien sûr que non, vas-y, sers-toi », ce que j’ai fait. Continue reading

Share

Témoignage de Harrison Koehli

J’ai eu l’opportunité de rencontrer Laura et sa famille pour la première fois fin 2006. Je suivais son travail depuis environ 3 ans, lisant son site Web et ses ouvrages pendant des heures.

Jusque-là, je n’avais jamais été satisfait des réponses apportées par les leaders religieux, les enseignants et autres prétendues autorités dans ma vie aux « grandes questions ». Ce que je voyais autour de moi ne me plaisait pas : vile cruauté, violence gratuite, bigoterie rigide, et la souffrance qui résulte de l’ignorance. Mais en même temps, je sentais que la vie, c’était plus que cela – une impression de mystère qui n’étais jamais évoquée ni expliquée de façon satisfaisante. Cette impression pouvait être suscitée par un geste attentionné et sincère, ou par un mystère provoquant l’émerveillement et un respect mêlé de crainte ; des anomalies venant perturber la « norme statistique » des événements de la vie de tous les jours.

En grandissant, j’ai commencé à poser encore plus de questions : pourquoi ce mal et cette souffrance dans le monde ? Savons-nous vraiment tout ce qu’il y a à savoir sur la nature de la réalité ? Qu’est-ce qui se cache sous la surface ? Tout débuta vraiment pour moi par un cours de philosophie au lycée, et au bout de quelques années passées à suivre les pistes et à relier les points, j’ai trouvé les travaux de Laura. Continue reading

Share

Témoignage de Nicklebleu, Docteur en médecine, membre du forum Cassiopaea

Laura Knight-Jadczyk, son mari Arkadiusz et l’équipe réunie autour de l’expérience cassiopéenne ont récemment été critiqués sur Internet et qualifiés de « secte ».

Pour commencer, c’est une vieille méthode, utilisée (pour ce que j’en sais) pour la première fois par Karl Marx pour discréditer ses adversaires politiques : « Sektierer » (qu’on peut traduire par « membre d’une secte » mais avec une connotation très négative). Il cataloguait ainsi tous ceux qui critiquaient ses théories et ses divagations psychopathiques.

Dans les années 80, cette méthode fut utilisée principalement par les cercles gauchistes pour discréditer les individus et groupes conservateurs – j’ai une expérience directe de cela, je la décrirai en détail plus bas.

Je suis né en 1961 dans une famille suisse très conservatrice, où le père était la figure dominante. Mon père était politiquement actif dans la communauté et très dévoué à son travail, alors je ne le voyais beaucoup vu lorsque j’étais petit. Il est mort lors d’une excursion en montagne quand j’avais seize ans. Continue reading

Share